Jeud’e-santé : innover pour mieux comprendre les usages de santé connectée

jeude-sante

A l’heure du bilan des évolutions de l’eSanté en 2016, l’incubateur Startup Health est sans appel. La santé du secteur  est plus que dynamique. Estimé à 8 milliards investis en 2016, le poids grandissant  de la santé connectée est supporté par plus de 7500 start-ups dans le monde. Cette nouvelle armée d’entrepreneurs constitue sans nul doute la clé pour réinventer la santé en profondeur.

Passer des idées …

Si, via les plateformes collaboratives du type Kickstarter ou Ulule par exemple, des nouveaux concepts et innovations de santé prennent vie, l’offre d’objets connectés est gigantesque. Les soins personnalisés, l’analyse de la data de cette patientèle 2.0 sont des domaines dans lequel l’eSanté prend tout son sens.

Mais le chaînon manquant à la démocratisation de ces dispositifs réside dans l’accès et la reconnaissance de ces objets par les autorités de santé. Jonah Comstock, rédacteur en chef de MobilHealthNews, insiste sur le mauvais appariement de la faible demande mondiale face à l’offre massive de solutions 2.0. Le signal tant attendu des utilisateurs est de pouvoir accéder à ces outils aussi facilement que des médicaments traditionnels. Pour les laboratoires, systèmes de soins et assureurs, la question est d’avoir des données tangibles de l’utilité de ces dispositifs pour les déployer plus aisément.

En somme, l’enjeu est d’associer les startups aux idées innovantes à un réel projet de santé publique.

… aux innovations radicales en santé connectée

Dans cette période transitoire la santé mute peu à peu. Il est nécessaire de développer et concrétiser des idées « de rupture » pour la santé. Ces innovations majeures sont capables à elles-seules de changer le paradigme. Elles viendraient « chapeauter » et créer un véritable référentiel où tous les objets connectés trouveraient leur place.

A ce titre, un ancien de Google a voulu apporter de l’ampleur à la santé 2.0. Adrian Aoun a donc lancé Forward, une startup innovante qui déploie des technologies de santé. On compte à son actif une innovation de taille qui risque de bouleverser le paysage de l’eSanté prochainement : le cabinet médical du futur.

A quoi pourrait ressembler le parcours de soins de demain ?

santé connectée

La première cabine de ce type a été installée à San Francisco. Elle n’est pas sans rappeler le style épuré des Apple Store. Cette machine futuriste présente un mobilier très lumineux et chaleureux. Le patient pourrait accéder à un nouveau parcours de soin qui intégrerait définitivement l’usage des objets connectés.

santé connectée

Voici donc comment cette cabine revisite le processus médical :

  • Le patient est examiné grâce à un scanner qui recueille les données telles que : température, pression sanguine, rythme cardiaque.
  • Après ce diagnostic, le patient entre dans le cabinet du médecin. Toutes les informations recueillies au préalable par les dispositifs connectés seront analysées. Le professionnel de santé mettra en perspective ces données au moyen d’outils d’analyse et écrans tactiles.

santé connectée

  • Il peut ensuite acheter des objets connectés traditionnels. Les traqueurs, bracelets, tensiomètres effectueront un suivi important toujours en contact avec son médecin.

Voici un exemple concret d’innovation de taille. Elle légitimerait l’usage des objets connectés dans le médical. L’utilisateur aurait également le bon signal pour s’en servir convenablement. Ce concept de cabine est déjà soutenu par des entreprises américaines influentes. Elles souhaitent l’implantation de nouvelles unités sur leur territoire.

A terme, ce genre de solution pourrait constituer une sorte de parachèvement de la santé connectée au niveau mondial.

jeremy

Jérémy Coron

Content Manager

En vert et contre tous

Voir tous les articles de l'auteur