Comment (bien) prononcer les noms des réseaux sociaux ?

Dans notre quotidien, nous sommes confrontés sans cesse aux réseaux sociaux. Même la génération de nos parents s’y met, c’est dire… Mais avant de savoir les utiliser correctement, encore faut-il être capable de les prononcer correctement. Et ça, c’est pas gagné. Voici donc un petit guide de prononciation de certains d’entre eux qui ne vous servira pas à grand-chose, si ce n’est à briller en société :

1 / Facebook

Et oui, ça semble évident mais il y a encore beaucoup de gens qui le prononcent mal. Si je suis incapable d’écrire le nom de son créateur sans faire de faute, je peux quand même vous dire que l’on prononce phonétiquement « feïsse-bouk », ou à la limite « fesse-bouk ». En revanche, il est interdit depuis 2008 d’appeler le réseau « fassebouk » ou pire, de faire la blague « face de bouc ». C’est compris Michel ?

2/ Youtube

Je vous vois faire « pffff » comme si ça coulait de source. Et bien non. Combien y a-t-il encore de personnes qui prononcent simplement « iou-tubeu » voire pire : « iou-toube » ? Beaucoup trop. Alors imaginez-vous en vacances à London, rentrant dans le métro. Là-bas, on appelle ça le « Tube » et on dit le « Tiioub ». À la limite, on rajoute un léger chuintement pour se la raconter un peu et on prononce donc au final « iou-tchioub ».

3/ Instagram

Dans la vie il y a deux catégories de gens : ceux qui disent « un-stagram » à la française et les autres qui disent « ine-stagram ». Et bien force est de constater que même si je fais partie de la première catégorie, les autres ont raison. Pour être plus précis et parler comme le créateur de ce réseau photographique, il ne faut pas oublier de prononcer le « r » différemment ainsi que le « a » anglais qui se rapproche plus du son « e » chez nous, soit au final : « ine-steu-gwam ». À vos selfies maintenant.

4 / Pinterest

Autant le nom laisse peu de doute sur la prononciation, autant les composants du réseau ont longtemps fait débat. Pour commencer, on prononce donc « pine-teu-west », car on pense au mot anglais « interest » auquel on rajoute simplement un P. Mais attention à l’excès de zèle au pays de la baguette, pour ne pas passer pour un gros lourd, on ne dit pas « Non mais attend Monique, elle est trop belle cette photo, je vais la piner ». Non. « To pin » veut dire épingler. Alors pour une fois on se la joue québécois et on dit « épingler » sur la plateforme s’il-vous-plait. Tout cela évitera de nombreux malentendus…

5 / Twitter

Parlons un peu de l’oiseau bleu. Là encore, la prononciation de Twitter est assez simple : « twit-heure ». Là où ça se corse, c’est plutôt côté orthographe. Et oui, car il ne faut pas confondre tweet, twitter, tweeter et twitto. Alors on répète après moi : je tweet, tu tweet…
Bref, le verbe est « tweeter » que l’on prononce « twitté » pour le différencier du nom du réseau. Et on tweet…un tweet. Un « twitto » lui, tire son orthographe de la personne qui utilise…je vous le donne en mille… Twitter. Voilà, ça parait logique, mais pensons-y !

6/ Tumblr / Flickr / Tinder / …Grindr

Ouh là là que nous n’aimons pas ça dans la langue française de voir tant de consonnes se coller les unes aux autres. Rassurez-vous, il faut tout simplement imaginer qu’il y a un « e » qui se glisse entre la consonne précédente et le « r » final. Ainsi, tous ces noms barbares se terminent de la même façon : par le son « eure ». En fait, c’est juste que les américains adorent supprimer des voyelles pour rendre des mots plus cool. Il parait aussi que c’est plus vendeur ainsi. Sauf pour Tinder, qui a eu la chance de garder sa voyelle. Peut-être pour se différencier de son inspiration principale Grindr ? Vous le saurez en regardant le prochain numéro de « Game Of Networks »

Attention pour Grindr, si vous souhaitez draguer de l’anglo-saxon, sachez que l’on prononce phonétiquement « gwaïn-deur » et non « gwine-deur ». On dit ça, on dit rien…
Une anecdote bonus pour briller en société sinon : glissez discrètement entre le fromage et le dessert un petit « Dis mamie, tu savais que Twitter devait s’écrire Twtter à la base pour être un peu plus Thug Life ? » et là c’est la vraie classe assurée.

7/ LinkedIn

Ah-ah on rigole moins là ! LinkedIn est certainement le réseau social qui a le plus de prononciations possibles. On se demande bien ce qui s’est passé durant le brainsto pour choisir le nom de ce réseau, mais c’est ainsi, pas le choix… Le problème, c’est que c’est un réseau professionnel. Et que lorsque vous avez rendez-vous avec le boss d’une multinationale qui vous recrute sur LinkedIn où vous avez indiqué être bilingue anglais, ça peut faire tâche de dire « linekeudine » avec un accent sudiste que vous ne vous connaissiez même pas. Tuons le suspense dans l’oeuf, on dit « linkt-ine » et oui, c’est difficile à prononcer. Pour l’occasion, LinkedIn France, conscient de la difficulté à dire le nom du réseau, a tenté des cours de prononciation dans une vidéo pleine de second degré. Non, vous n’êtes pas seuls :

8/ Google +

Rien de plus simple :

Bon allez, on rigole, il y a plein de gens bien sur Google + mais vous n’avez pas besoin de notre aide pour le dire !

Bonus : 9 / GIF

Ce n’est pas un réseau social certes, mais lorsque l’on utilise internet, nous sommes souvent confrontés à ce genre d’image animée dont la prononciation fait débat depuis bien longtemps (et que j’utilise allègrement dans cet article). Si l’usage étrange de l’anglais voudrait que l’on prononce « guif », le mot bénéficie en réalité d’un accent bien français, à prononcer « jif » ou « djif » si on veut vraiment faire comme l’Oncle Sam. Un moyen mnémo-technique pour se rappeler de cette prononciation pour les franciliens ? Pensez simplement que vous allez rendre visite à votre famille à Gif-sur-Yvette. Voilà…

Bonus 2 : 10 / Uber

Tout comme le gif, Uber n’est pas un réseau social, mais une application. Toutefois, contrairement au gif qui sonne bien français, Uber doit rester à consonance anglaise si on ne veut pas croire que vous parlez de votre vieil oncle Hubert. Ce n’est pas non plus un « You » mais un « u » en début de phrase qui se prononce presque comme notre « ou » frenchy. Au final, Uber se dit donc phonétiquement « ou-beur » voire « ou-beuh » pour taire le « r » final. Et voilà, en voiture Simone !

En conclusion, vous pouvez donc, soit faire croire à la terre entière que vous passez la moitié de votre temps à New York City en prononçant correctement le nom de ces réseaux sociaux, soit, tout simplement, continuer de vous en ficher. Quoi qu’il en soit, les gens comprendront forcément de quoi vous parlez, no worries

avatars_anais150px-01

Anaïs Berno

Chef de projet digital

Keep calm and be a princess

Voir tous les articles de l'auteur