8 outils pour (encore mieux) tirer parti de Twitter

Share on LinkedIn31Share on Facebook19Tweet about this on Twitter100Pin on Pinterest0Share on Google+26Print this page

Twitter est un formidable outil, j’en conviens aisément. Mais son interface de base – via le site www.twitter.com – est loin d’être un summum de sophistication, même si elle a fait l’objet d’un rapide relooking en début de semaine. Heureusement, il existe une multitude d’outils plus ou moins gratuits qui vous permettent de tirer un peu plus parti de Twitter, et je vous propose d’en (re) découvrir quelques uns dans cet article, qui pourra servir à de nombreux et nombreuses community managers…

1- Tweetdeck

L’une des principales limitations du site Twitter.com réside dans la limitation à un seul flux visible. On aimerait pouvoir suivre plusieurs flux, par exemple sa timeline dans une fenêtre, deux ou trois listes à côté, les mentions ou les notifications juste après, et un ou deux hashtags mots-dièse pour finir. Heureusement, il existe des outils qui permettent de suivre autant de flux à la fois, comme TweetDeck, gratuit, accessible via un navigateur (https://tweetdeck.twitter.com/) ou via une extension du navigateur, comme avec Chrome.

TweetDeck permet en outre de gérer plusieurs comptes à la fois (j’en gère personnellement 7: @_beangels_, @MediaAces, @AMonBoss, entre autres), de tweeter sur plusieurs comptes simultanément, d’afficher les images en prévisualisation, ou encore de faire suivre un tweet par mail. Vous disposez d’une véritable bête de course, accessible depuis n’importe quel poste de travail (ordinateur, tablette ou smartphone) et, répétons-le, totalement gratuit.

Choix alternatif : si TweetDeck ne vous convient pas, vous pouvez également utiliser HootSuite, plus riche car il complet aussi de gérer des comptes Facebook ou Google+.

2- Bit.ly

Les réducteurs d’URL sont apparus assez tôt dans la vie de Twitter, dès qu’il parut évident que les URLs à rallonge limitaient le potentiel d’un tweet. L’un des premiers raccourcisseurs fut tinyurl.com, d’illustre mémoire. Bit.ly est appru peu après, et Hootsuite propose son propre réducteur d’URL (ow.ly). Personnellement, j’utilise Bit.ly, gratuit lui aussi, également accessible sur bitly.com. Bit.ly dispose de plusieurs atouts, en complément de sa fonctionnalité native, qui consiste à … réduire les URL.

Le premier, c’est de permettre de personnaliser des URLs, comme celle-ci. Il est même possible de composer un QRcode à partir d’un lien bit.ly.

L’autre avantage de Bit.ly, c’est l’accès aux statistiques sur les clics effectués sur les liens partagés avec Bit.ly.

Pour les utilisateurs un peu plus experts, on notera que bit.ly peut être configuré pour fonctionner avec TweetDeck (via une clef), ou attaché à un ou plusieurs comptes Twitter ou Facebook.

3- Topsy.com

Savoir combien de fois un article a été tweeté ou retweeté, c’est bien. Savoir par qui cela a été fait, c’est mieux. C’est l’information que vous propose Topsy.com, là aussi, en accès gratuit. Voici par exemple la liste des personnes qui ont retweeté un article sur Twitter ayant correctement tourné il y a quelques semaines sur l’un de mes blogs.

Pour utiliser topsy.com, c’est tout simple: il suffit d’aller sur une URL, de taper www.topsy.com devant http://, comme pour « www.topsy.com/be-angels.fr/2014/02/04/outils-twitter/ » et de laisser faire la magie…

Voici d’ailleurs le rapport pour l’article que vous êtes en train de lire.

4- TwitterCounter

Jamais eu envie de comparer la progression du nombre de vos followers avec ceux du petit voisin? Voici l’outil qu’il vous faut: TwitterCounter.com. Voici par exemple la comparaison des courbes de progression du nombre d’abonnés d’@olivcim et de @HerveKabla. On constate une singulière accélération du premier, en début d’année 2014.

TwitterCounter permet d’obtenir d’autres informations, comme l’évolution quotidienne du nombre de tweets ou du nombre de comptes suivis. Ces informations gratuitement sur des périodes allant jusqu’à 6 mois maximum (c’est payant au-dessus).

5- Qwitter

Twitter est un outil extraordinaire pour flatter son ego, ne serait-ce que via ces petites notifications reçues à chaque nouveau follower. Mais comment savoir si l’on perd des followers? Twitter ne propose en effet aucun outil pour le savoir. Relax, pour suivre les désaffections d’abonnés, il y a … Qwitter (un nom pareil, ça ne s’invente pas!). Une fois identifié, Qwitter vous envoie un petit rapport hebdomadaire qui pourra vous remonter le moral … ou vous décevoir.

6- IFTTT

IFTTT n’est pas à proprement parler une extension de Twitter, c’est bien plus que cela. IFTTT (IF This Then That) permet d’interconnecter une multitude d’outils, parmi lesquels les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, FOursquare, etc.), par le déclenchement d’actions lorsque se produisent certains événements.

Avec IFTTT, on peut connecter Twitter avec n’importe quoi. Dans la règle ci-dessus, par exemple, mon compte Twitter émet un tweet à chaque fois que la température prévue le lendemain dépasse 30°C. On peut générer des tweets à la réception d’un mail, lorsque le cours d’une action en bourse dépasse un certain seuil, ou à chaque fois qu’on modifie son statut sur LinkedIn. Un outil très puissant … et là encore, entièrement gratuit!

7- Followerwonk

Followerwonk est un outil extraordinaire pour analyser un compte Twitter et ses followers, trouver des comptes via des mots-clés, et se construire une population de followers intéressés par une certaine thématique. Followerwonk permet par exemple d’établir une cartographie très détaillée de la population d’abonnés d’un compte Twitter.

L’outil est payant pour pouvoir établir un profil détaillé sur tout compte Twitter autre que le sien, mais le jeu en vaut la chandelle.

8- Tweetreach

Envie de savoir qui a le plus twitté avec un hashtag donné durant l’un de vos événement? Il vous suffit d’utiliser Tweetreach, gratuit pour analyser les 50 derniers tweets et payant autrement (20$ pour les 1500 derniers tweets, 80$/mois pour un abonnement pro).

Le calcul du « reach » et de l' »exposition » peut paraître surprenant: non, les tweets n’ont pas touché plus de 190 000 personnes ni été vus plus de 2 millions de fois. Il s’agit de limites théoriques, qui ne tiennent aucunement compte du recouvrement des populations d’abonnés, ni de la réelle exposition de tweets (information dont Twitter ne dispose pas). Mais mesurer l’évolution d’un hashtag au fil du temps permet de mesurer les progrès effectués sur une telle manifestation, d’une part. Et, d’autre part, les twittos qui sortent en tête du classement sont, clairement, des ambassadeurs de votre événement / marque.

J’ai volontairement laissé de coté dans cet article les outils tels SocialBakers, Visibrain ou autres Socialbro, puissants mais beaucoup trop sophistiqués (et chers) pour un usage personnel. Les quelques outils passés en revue vous serviront, j’en suis certain, au quotidien. N’hésitez-pas, si vous pensez qu’il en manque, à les signaler pour que je les intègre dans cette liste.

Share on LinkedIn31Share on Facebook19Tweet about this on Twitter100Pin on Pinterest0Share on Google+26Print this page